3 astuces pour écrire plus vite

Fait est mieux que parfait.

Lorsque l’on doit rédiger un document, un mémoire ou même une présentation, le temps nous est précieux. Aussi, il est important de mettre en place des automatismes.

Toutefois, aller vite ne doit pas se faire au détriment de la valeur de votre travail.

Aujourd’hui, je vous présente donc trois astuces destinées à vous aider à rédiger plus vite, sans perdre en qualité !

C’est parti !

1. Contrôler son temps avec la technique Pomodoro


L’incontournable technique pomodoro est entrée dans ma vie durant ma thèse, quand je devais commencer à rédiger et que je ne savais plus comment m’y prendre.

Je passais des heures devant mes feuilles et mon écran. Totalement bloquée et sans trouver la sortie. J’avais des deadlines, des idées, une organisation basique, mais rien ne fleurissait pour autant.

Et paf, la tomate de Francesco est arrivée !

Inventée par Francesco Cirillo, il s’agit d’une méthode de gestion du temps extrêmement simple, mais redoutablement efficace.

Comment ça fonctionne?

Tout d’abord : on choisit une tâche à accomplir, et on la note. Plus on visualise, mieux c’est. La tâche peut être la rédaction d’une introduction, d’une conclusion, d’une sous-partie, d’une présentation orale, d’un compte-rendu, etc.

Ensuite, on prépare un minuteur sur son téléphone, ou l’application dédiée (il en existe plusieurs). Le mieux serait toutefois d’avoir un minuteur classique ou du moins non relié à votre téléphone afin de rester concentré.

Une fois en possession de ce minuteur, on fractionne notre temps pour tout donner, un peu comme dans le footing fractionné : 25 minutes d’efforts, 5 minutes de pause.

On répète cette opération 4 fois avant de prendre une pause un peu plus longue, entre 15 et 20 minutes.

Le plus de cette méthode : On se sent moins frustré du fait de ne pas être sur son téléphone, de ne pas pouvoir répondre à ses messages ou se refaire un café.

Tout est fait, mais quand il le faut. Résultat : la joie et la satisfaction d’avancer enfin !

Bien évidemment, vous pouvez allonger les temps de travail si vous le souhaitez. Je vous en parle juste en-dessous !

Mes variantes personnelles du pomodoro

Après avoir testé cette méthode des années durant, j’ai assez de recul pour vous conseiller un petit changement.

Pour les petites tâches rapides, optez pour le « 25-5 », mais si vous travaillez sur une tâche plus longue comme la rédaction de votre mémoire, de votre présentation ou d’un article long, optez plutôt pour le « 50-10 ».

En effet, vous pourrez avancer en profondeur. Votre cerveau a une capacité de concentration d’approximativement 50 minutes d’affilées. Autant miser sur vos forces de manière plus longue afin d’observer des résultats plus satisfaisants à la fin de votre session.

Quel que soit votre choix, je trouve que cette méthode permet d’équilibrer travail et chill sans trop de difficulté.

Personnellement, voici ce que je fais durant mes pauses :

  • Me refaire un café et un thé;
  • Vérifier mes mails/messages et y répondre si c’est urgent;
  • Scroller sur instagram;
  • Aérer la pièce au besoin;
  • M’étirer et détendre mes muscles;
  • Nettoyer un peu mon espace de travail.

2. Optimiser son temps et sa concentration

Comme je vous l’ai dit, votre cerveau peut rester focus durant 50 minutes. De ce fait, vous devez optimiser ce temps et favoriser votre concentration.

Pour ce faire, il est nécessaire de :

  • Désactiver les notifications du portable et de l’ordinateur, et oui, que je sache un chirurgien n’est pas sur Whatsapp durant son intervention ;
  • Créer un cadre propice au travail, dans lequel on ne sera pas dérangé, et on évite ainsi l’auto-sabotage déguisé sous des tentatives de culpabilisation d’autrui ;
  • Mettre une bonne intention dans son travail : juste avant de commencer, on vide son esprit et on place son intention positive dans une envie d’avancer et de donner le meilleur de soi.

3. Toujours se dire que « fait est mieux que parfait »

Rédigez jusqu’au bout.

Plus vite vous viendrez à bout de votre contenu, mieux vous pourrez le peaufiner. C’est là le vrai secret des perfectionnistes, non pas la procrastination mais l’achèvement malgré les imperfections.

Prenez cet article. Je vous avoue que j’ai été tentée d’étaler sa rédaction, par peur d’écrire un mauvais contenu.

Mais la contradiction était grande entre le conseil que je vous y donne et ce que je souhaitais faire en procrastinant.

J’ai donc rédigé cet article d’une traite, illustrations comprises.

Certes, il n’est pas parfait, mais il est publié et disponible. J’ai mis mes conseils en application, c’est pourquoi vous lisez ces phrases en ce moment-même.

Entre nous, ça n’est pas le plus important?

Ainsi, la troisième astuce est de savoir terminer son travail malgré les doutes et les volontés d’améliorer sans cesse. Grâce à ça, on évite la procrastination et l’échec.

Et oui, plus vous vous laisserez de temps pour finir une tâche, plus grandes seront les probabilités d’abandonner, et donc d’échouer. Alors cessez d’être critique envers vous-même, mettez-vous au travail, et faites fleurir votre pensée.

Une fois que vous aurez rédigé votre travail de A à Z, il sera normal de souhaiter l’améliorer.

Pour cela, je vous renvoie vers l’article que je vous ai publié à ce sujet, juste ici. Mettez en pratique ces techniques pour arroser et nourrir votre petite plante rédactionnelle.

Mais, dans tous les cas, gardez en tête que fait est mieux que parfait, et que – comme le dit ma mère – ce qui est fait n’est plus à faire !

À vous de jouer !

Maintenant que cet article est terminé, il vous revient de prendre les devants et de passer à l’action.

Voici un petit rappel visuel pour vous faciliter la tâche :

Maintenant que tout est clair, on prend son courage à deux mains, son minuteur, sa tâche à accomplir, et on y va !

Yup, je crois en vous 🙂

J’attends vos retours en commentaire !

À bientôt pour un nouvel article et, d’ici-là, que la motivation soit avec vous,

Nina.

4 commentaires sur « 3 astuces pour écrire plus vite »

  1. Merci pour cet article Nina ! J’en avais bien besoin, de très bons conseils que je vais vite appliquer ! Tu as bien fais de le poster tout de suite ☺️.

  2. Aussitôt lue aussitôt appliquée ! Grâce à ta méthode je viens enfin de terminer la rédaction d’un article qui me donnait du fil à retorde !
    J’ai eu du mal à m’y faire au début mais en coupant mon téléphone et en me forçant un peu j’ai pu très vite me concentrer.

    J’ai fais trois fois 50 minutes, entrecoupé de 10 minutes de pause, ça a super bien marché !

    Vraiment, merci beaucoup Nina, je vais désormais l’appliquer pour chaque article ✨.

    Hâte de te lire à nouveau.

    1. Je te remercie pour ce commentaire qui prouve l’efficacité de cette méthode 🙂 Comme quoi, il suffit parfois d’essayer et on se laisse surprendre par la réussite. Je suis ravie d’avoir pu t’aider et j’ai hâte de pouvoir lire ton contenu boosté par la méthode pomodoro 🙂

Laisser un commentaire