Comment rédiger un article scientifique parfait

Rédiger un article scientifique

Savoir comment rédiger un article scientifique pour devenir un bon chercheur.

Être chercheur, c’est chercher, soit. Mais qu’entend-on par là ?

Comment devient-on chercheur ? Qu’est-ce qui nous caractérise en tant que tel ?

C’est là que les articles scientifiques entrent en jeu.

Il existe plusieurs contenus entrant dans cette catégorie : les notes de recherche, les recensements d’ouvrages, les synthèses bibliographiques, ou encore l’article de recherche.

Les articles scientifiques qui nous intéressent aujourd’hui sont les travaux publiés dans des revues spécialisées par les chercheurs dans leur domaine de recherche.

Quand j’ai dû m’y mettre, plutôt que de demander la marche à suivre à ma directrice – j’ai eu peur de la déranger -, je me suis débrouillée seule.

Pour vous éviter les difficultés que j’ai rencontrées, voici quelques éclaircissements pour les novices. Cet article pourra également servir de rappel pour les habitués.

C’est parti !

Rédiger un article scientifique : pourquoi et comment ?

Quand j’ai débuté ma thèse, je savais déjà que je devrais publier des articles de recherche pour atteindre mon objectif.

À l’époque, ce dernier était de devenir Maître de conférences puis de m’expatrier en Amérique du Nord. J’ai donc également cherché à participer à des conférences internationales basées dans les pays anglophones, mais cela fera l’objet d’un prochain article.

Pour ce faire, j’ai aiguisé ma plume.

Quel que soit notre objectif post-doctorat, la rédaction d’articles est utile.

Déjà, il est nécessaire de publier des articles durant sa thèse si l’on souhaite passer sa qualification par la suite et devenir MCF.

Pour obtenir des informations quant aux qualifications et recrutements, je vous invite à vous rapprocher du Conseil National des Universités.

Ensuite, il est important de se prêter à cet exercice pour une question pratique et de savoir-faire. Finalement, une thèse n’est-elle pas un immense article de recherche ?

Plus vous rédigerez de bons articles, mieux votre thèse prendra forme. Vous gagnez en effet en confiance lorsque vos pairs valident vos idées, votre méthodologie et vos résultats.

En outre, vous serez en mesure de retravailler ces articles pour les intégrer à votre thèse. L’un dans l’autre, ce sera un gain de temps considérable.

De plus, en apportant votre pierre à l’édifice, vous vous intégrerez à la communauté scientifique sur un sujet donné et vous permettrez à de futurs étudiants de se documenter sur la base de vos travaux.

Où publier son article scientifique ?

Plusieurs choix s’offrent à vous. Pour publier, il existe des revues renommées, des sites en accès libre, des revues payantes, etc. Pour la littérature, vous trouverez par exemple des appels sur le site Fabula.

Choisissez simplement une revue dans votre domaine, qui ancrera votre publication dans un champ pertinent pour votre thèse de doctorat.

Quel que soit votre choix, étudiez les articles publiés par la revue en question afin de « coller » à la demande. Consultez également les consignes rédactionnelles généralement publiées sur leur site.

Aussi, soyez très précis quant à votre méthode scientifique. Ici, vous jouez dans la cour des grands auprès de vos pairs dans l’univers académique.

Ça donne le vertige hein ?

Des règles de rédaction particulières ?

Il faut savoir que les règles rédactionnelles sont particulières et dépendent de chaque revue.

Pour rédiger un article scientifique, le nombre de caractères espaces compris ou non, la police et sa taille, les marges, la date de dépôt, la révision de votre article, etc., tous ces aspects techniques varient sensiblement d’un journal à l’autre. Ils sont toutefois très importants.

Notez également qu’on vous demandera parfois un résumé pour soumettre votre idée, d’autres fois, c’est l’article dans son intégralité que vous devrez envoyer pour tenter votre chance.

Personnellement, j’ai toujours tenté ma chance avec des résumés. Si vous optez pour cette option, pensez à bien travailler vos titres et vos mots clés.

Rédiger son résumé

Cette étape ne doit pas être négligée. C’est sur ce critère que vous serez jugé.

Pour être sûrs de ne pas vous tromper, pensez à la règle IMRAD : Introduction, Méthodologie, Résultats et Discussion.

Votre résumé comportera :

  • Un titre ;
  • Une introduction ;
  • Une proposition de méthodologie ;
  • Les résultats escomptés ;
  • Une conclusion ;
  • Vos mots clés (souvent demandés sur la même page).

Soyez concis, clairs, et respectez également le nombre de caractères demandé pour le résumé (oui, c’est très précis).

Enfin, ne soyez pas étonnés, il vous sera également demandé une courte notice bibliographique pour savoir qui vous êtes. N’hésitez pas à vous y prendre à plusieurs fois et à la faire relire pour avoir un avis extérieur si besoin.

Pas d’inquiétudes, vous allez y arriver.

Si vous choisissez de soumettre vos travaux pour une proposition de publication demandant l’article entier dès l’étape de sélection, voici quelques conseils :

  • Avant de soumettre votre article scientifique, lisez bien les consignes ;
  • Respectez le nombre de caractères espaces compris (même si cela vous fait faire des coupes importantes) ;
  • Corrigez et faites corriger votre article ;
  • Tenez les délais (prenez même de l’avance si possible) ;
  • Demandez une validation à votre directeur de recherche.

Le dernier point n’est pas obligatoire, mais cela peut vous conforter avant votre premier essai.

Et si ça rate ?

Si votre article n’est pas retenu, pas de panique. Ça arrive souvent, même aux meilleurs, et ça ne remettra pas en cause votre capacité de rédaction ou d’analyse.

À d’autres moments, il se peut que votre article soit retenu, mais que l’on vous demande des modifications après lecture du comité.

Dans ce cas, prenez ça comme un cadeau : rappelez-vous que ceci participe à la construction de votre thèse de doctorat !

Enfin, une nouvelle fois pas d’hésitation quant à la sollicitation de votre directeur, il est là pour ça.

Allez, c’est à vous de jouer à présent !

À bientôt pour un nouvel article et, d’ici là, que la motivation soit avec vous,

Nina.

Rédiger un article scientifique
Épingle-moi sur Pinterest pour retrouver l’article facilement.

Laisser un commentaire