La tenue de soutenance parfaite : comment la choisir ?

La tenue de soutenance, ou comment être à l’aise dans ses derbies le jour J.

Et si nous parlions mode ?

Non pas que je m’y connaisse – loin de là. Mais, il y a quelques jours, j’ai fait une folie que je ne fais que rarement : les magasins !

Pour être honnête, je n’ai fait qu’un seul magasin et, par pur hasard, j’ai trouvé des articles intéressants.

Alors que j’essayais un article, j’ai voulu demander un autre coloris à la vendeuse qui m’avait gentiment accueillie. En passant devant les autres cabines, une jeune fille m’a interpellée. Elle me demandait ce que je pensais de sa tenue.

Clairement, j’adorais son style. Le pantalon lui allait à ravir. Un pantalon fluide, mais classe, noir, taille haute, cintré sur la taille.

Elle hésitait, doutait beaucoup. La vendeuse lui a donné son avis, et je ne me suis pas gênée non plus. D’autant plus lorsqu’elle a dit “C’est pour ma soutenance de thèse, il ne faut pas que ce soit trop strict, mais quand même, ça doit faire habillé”.

La phrase n’est pas retranscrite mot pour mot, mais c’était l’idée !

En entendant ces mots, je n’ai pas pu m’empêcher de ressortir de la cabine.

J’avais ressenti un élan de sororité universitaire sans précédent. « Elle aussi, elle va passer par ça. » C’était comme si nous nous étions reconnues dans tout ce parcours de thésardes si unique et pourtant universel.

Et aujourd’hui, en repensant à elle, je me suis dit qu’un petit post à ce sujet pourrait être utile à certaines.

Alors comment faire pour choisir la bonne tenue de soutenance ? Comment éviter les faux pas ?

On en parle aujourd’hui dans un article express.

C’est parti !

Choisir une tenue de soutenance avec le bon timing

Déjà, il faut vraiment s’y prendre tôt pour éviter de paniquer à une semaine de la date fatidique.

Pour les grands stressés soucieux du détail, rien de tel qu’une bonne organisation, n’est-ce pas ?

Alors, disons que si la soutenance a lieu mi-avril, s’y mettre à la mi-mars, voire fin mars, est une bonne chose.

Attention toutefois à ne pas choisir sa tenue en hiver si la soutenance a lieu en été, et inversement.

On ne s’y met pas trop tôt non plus : l’objectif principal est de terminer sa thèse avant toute chose !

L’habit ne fait pas le moine, mais…

Une fois que le timing est clair, comment s’habiller pour viser juste lors de sa soutenance ?

Car si l’habit ne fait pas le moine, il fait tout de même la première impression. Ne le négligeons pas.

Si vous êtes comme moi, vous savez que la bonne tenue vous donnera confiance en vous et l’impression de maîtriser la situation.

En quelques mots, il nous faut du sobre, du classique à la française.

En guise d’exemple, pour ma soutenance de thèse, je portais :

  • Un pantalon à pinces bleu nuit et sa veste assortie ;
  • Une chemise rose poudrée ;
  • En chaussures, des derbies classiques.

En bijoux ? Rien de plus que mes bijoux habituels, et ma montre sur la table, pas au poignet.

Le plus important était que je me sente à la fois à mon aise et dans LA bonne tenue.

Question maquillage, j’ai tout misé sur l’anticernes… (même si ça ne sert pas à grand-chose dans mon cas !) Pensez aussi au waterproof, la soutenance est pleine d’émotions…

Les erreurs à éviter lorsqu’on choisit sa tenue de soutenance

Concernant les impairs à ne pas commettre, j’en citerais trois :

  1. Choisir le mauvais modèle : Adios les jupes trop courtes ou les pantalons qui nous mettent mal à l’aise lorsque l’on est assit. On mise sur le confort et l’élégance.
  2. La jouer trop extravagant : Sans pour autant nier sa personnalité, il faut miser sur la sobriété. L’essentiel est que le message passe en tant que professionnelle en phase d’être diplômée.
  3. Oublier que stresser fait transpirer : Attention aux jolis modèles fabriqués dans des tissus bien traîtres.

Où faire son shopping ?

Pour un événement aussi important, je déconseille personnellement les achats en ligne – à moins d’être sûre de soi et d’avoir du temps pour échanger si nécessaire.

Si vous avez déjà une tenue dans votre armoire, bingo ! Nul besoin de dépenser du temps, de l’énergie et de l’argent si vous disposez déjà du nécessaire.

Dans le cas contraire, prenez une journée dédiée et sortez faire un tour dans les boutiques de votre ville.

Pour des achats à petit prix, Promod et H&M proposent des classiques abordables toute l’année.

Pour les budgets un peu plus élevés, il y aura Mango et Zara.

Enfin, si vous n’avez pas de limites, à vous de faire des folies dans vos enseignes favorites !

Dernière option : les fripes ! Si vous avez du temps et de bonnes adresses, vous pouvez en effet vous dénicher une tenue originale et pétrie d’histoire.

Une fois la tenue choisie, essayez-là pour vous sentir à l’aise et, pourquoi pas, répétez avec ! Mais attention aux taches de café 🙃

Avant de vous quitter, je vous rappelle que si vous souhaitez réussir votre soutenance, vous pouvez consulter l’article express dédié à cette épreuve orale.

À bientôt pour un nouvel article et, d’ici là, que la motivation soit avec vous,

Nina.

Épinglez-moi sur Pinterest pour retrouver l’article facilement.

Laisser un commentaire