Les 5 commandements de la mise en page

La frenchy mise en page finger in the noise, ça se passe ici !

Aujourd’hui, je vous parle des 5 commandements de la mise en page !

Qu’est-ce donc, me direz-vous. Il s’agit tout simplement des 5 points à ne surtout pas négliger pour s’assurer d’avoir une mise en page du tonnerre sur Word.

Dans cet article, je vous donnerai également quelques petites astuces à mettre en pratique au plus tôt.

Après l’avoir lu, vous n’aurez donc plus aucune excuse, et, qui sait, vous aimerez peut-être ça !

C’est parti !

Ton texte tu harmoniseras

Par harmonie, j’entends la police de caractère et sa taille.

On se rend service en oubliant la recherche d’originalité dans les polices et on se contente du bon vieux classique Times New Roman en taille 12. Associé à une interligne de 1,5 (le plus classique sauf indication différente de votre établissement), on arrive à une belle combinaison.

Les polices Calibri et Arial peuvent éventuellement être acceptées.

Mais, personnellement, je trouve que l’on n’est jamais mieux servis que par le Times New Roman.

Quoi qu’il en soit, soyez cohérents et utilisez la même police pour l’ensemble de votre manuscrit.

Aussi, les notes de bas de page ne doivent pas y couper. Veillez toutefois à ce qu’elles soient dans une taille de police plus petite que celle de votre corps de texte et justifiez-les.

Astuce : Pour harmoniser les notes de bas de page, placez-vous dans votre zone de notes de bas de page et sélectionnez l’ensemble (Ctrl + A), mettez tout à jour en modifiant la mise en page, et n’oubliez pas d’enregistrer.

Ton texte tu justifieras

Justifier un texte n’est peut-être pas de rigueur sur le net, mais c’est une obligation académique.

En effet, cela apporte un équilibre parfait à votre manuscrit et le rend plus propre à la lecture.

Bien qu’il s’agisse d’une manipulation très simple, voici comment faire :

Astuce : Pour justifier tout le texte, vous pouvez également opter pour la saisie globale (Ctrl + A), toutefois n’oubliez pas de recentrer les titres si nécessaire.

Des interlignes et des alinéas tu intègreras

Interlignes

Les interlignes servent à aérer votre texte et à faciliter la lecture.

Pensez à votre directeur ou aux membres du jury qui devront vous lire.

Facilitez-leur la tâche en choisissant une interligne de 1,5. Là encore, vérifiez la norme de votre établissement.

Alinéas

Quoi de mieux pour aérer un texte que les alinéas ?

Sans les utiliser à outrance, ils vous permettent de structurer vos idées. Bien les manier prouve que vous maîtrisez votre pensée.

Un alinéa met en exergue une idée nouvelle dans votre raisonnement. Votre lecteur peut ainsi facilement vous suivre et comprendre votre schéma intellectuel.

La gestion des titres tu connaîtras

Là, nous passons à une partie que j’affectionne tout particulièrement.

Avant de connaître ces petites astuces, j’étais perdue dans un monde d’ignorance. La gestion des titres m’a montré la lumière et je suis entrée dans une ère nouvelle, celle de la mise en page de génie qui est aujourd’hui ma « meilleuuuuure aaaaamiiiiie » !

Grâce à ça, vous pourrez afficher votre plan dans votre onglet de navigation.

Vous pourrez également générer votre table des matières en un clic.

Il est donc très important de maîtriser ces manipulations. Faites-moi savoir en commentaire si vous avez besoin d’une petite formation à ce sujet.

Les sauts de page tu adopteras

Ma dernière astuce concerne les sauts de page.

Les sauts de page vous permettront de garder la structure de votre manuscrit même si vous ajoutez des pages, et ce à n’importe quel niveau de votre document.

Voici comment faire :

Avec cette astuce, vous n’aurez plus à angoisser quant à la mise en page. Elle sera solide et hiérarchisée au fur et à mesure de votre rédaction.

Pour conclure

Voilà, nous sommes arrivés au bout de ce petit article pratique.

Avec ces 5 commandements de la mise en page sous Word, vous vous assurez d’avoir une base de manuscrit cadrée et cohérente.

Plus vous pratiquerez, plus ces manipulations deviendront des automatismes et vous feront gagner du temps.

Personnellement, je dois avouer que j’aime énormément la mise en page. Structurer les travaux, insérer les titres, m’assurer que tout soit en ordre et avoir le plaisir de voir un résultat harmonieux m’enchante.

Voici clairement à quoi je ressemble après avoir terminé la mise en page sur mes documents personnels et mes dossiers clients :

C’est tellement agréable que ça valait bien la peine de vous rédiger un petit article pour partager ce bonheur avec vous !

Si toutefois ceci reste un cauchemar pour vous, vous ressemblez peut-être davantage à Penny quand vous devez vous y mettre :

Si c’est le cas, je peux m’en charger. Ça se passe juste ici !

En espérant que ce contenu vous aidera concrètement à avancer dans votre rédaction, je vous dis à très bientôt pour un nouvel article.

D’ici-là, que la motivation soit avec vous,

Nina.

Laisser un commentaire